Conducteurs et véhicules

Bisons et sécurité routière

Chaque année, les collisions avec la faune, particulièrement avec des bisons, causent des blessures aux usagers des routes ténoises et des dommages à leur véhicule.

C’est pendant la période d’août à novembre (lorsque la lumière du jour diminue et qu’il n’y a pas encore de couverture neigeuse créant un contraste entre les animaux et la route) que les risques de collision entre les bisons et les véhicules sont les plus élevés, et plus précisément entre le crépuscule et l’aube.

Les collisions avec des bisons représentent un problème de plus en plus inquiétant en raison de divers facteurs. À mesure que les bisons étendent leur aire de répartition vers Yellowknife, le risque de collision augmente. Parmi les autres facteurs, mentionnons l’augmentation de la vitesse et du volume de la circulation, le déplacement et l’expansion du bassin du Mackenzie en raison de l’inondation du refuge de bisons du Mackenzie et l’intensification des activités de redressement, d’élargissement et d’entretien de la route.

C’est en adoptant des comportements prudents que les conducteurs contribueront à la sécurité routière.

Où s’attendre à rencontrer des bisons

La plupart des incidents se produisent le long des routes 3 et 5. On trouve également des bisons sur la route 7 et le long de celle-ci. Sur la route 3, les conducteurs doivent faire preuve d’une prudence accrue en tout temps, particulièrement du crépuscule à l’aube. L’endroit présentant le plus de risques de collision avec des bisons se trouve le long de la route 3, entre les kilomètres 21 et 70 en partant de Fort Providence. Après le kilomètre 70, le niveau de risque demeure à peu près stable jusqu’aux environs de Yellowknife.

Atténuez les risques

Les collisions avec les bisons sont généralement évitables. Plusieurs mesures vous permettent de réduire les risques auxquels vous vous exposez.

  • Consultez les conditions routières avant le départ.
  • Ralentissez, surtout entre le crépuscule et l’aube. Si vous prévoyez conduire sur les routes 3, 5 et 7, essayez de planifier votre trajet de façon à conduire de jour.
  • Si vous voyez des animaux sauvages, faites clignoter vos feux de détresse pour avertir les conducteurs derrière vous.
  • N’effectuez pas d’embardée soudaine pour éviter les animaux. Cela pourrait vous faire perdre le contrôle de votre véhicule ou vous propulser dans la voie de circulation en sens inverse. Si nécessaire, arrêtez-vous et attendez que l’animal dégage votre chemin.
  • Rappelez-vous que la plupart des animaux voyagent en troupeau; si vous en voyez un, c’est qu’il y en a probablement d’autres dans les alentours. Adaptez votre vitesse et réglez vos phares en conséquence.
  • Dans la mesure du possible, utilisez vos feux de route afin d’accroître votre visibilité sur des distances plus longues.
  • Si vous frappez un animal, ne vous en approchez pas. Rangez-vous sur l’accotement et faites signe à un véhicule afin qu’il appelle l’agent de la faune le plus proche. Faites fonctionner vos feux de détresse pour avertir les autres usagers de la route.