Routes et traversiers

La sécurité en VTT

Aux Territoires du Nord-Ouest, « véhicule tout terrain » (VTT) s’entend d’un véhicule motorisé fonctionnant sur roues, chenilles, skis ou coussins d’air, et qui est conçu pour circuler sur la terre, l’eau, la neige, la glace, les milieux humides, ou tout autre terrain naturel. Cette catégorie de véhicules comprend, sans s’y limiter, les VTT, les motoneiges, les VTT à trois roues et les bicyclettes motorisées. Les « véhicules tout terrain spéciaux » fonctionnent sur trois ou quatre roues.

Comme les voitures, camions ou motocyclettes, votre VTT doit être immatriculé. Vous pouvez le faire auprès de votre bureau de l’immatriculation local. Vous n’avez pas besoin d’un permis de conduire, mais vous devez avoir au moins 14 ans pour conduire sur la route et vous devez porter un casque homologué pour les VTT en tout temps. Le site Web du Conseil canadien des distributeurs de véhicules hors route (CVHR) offre de l’information gratuite sur la sécurité et la formation en ligne. 

Lorsque vous prenez la clef des champs, suivez les conseils de sécurité ci-dessous pour vous amuser et pour garantir votre sécurité et celle de vos amis et de votre famille :

  1. Vos papiers, s’il vous plaît. Assurez-vous que votre immatriculation et vos assurances sont à jour. Fixez correctement la plaque d’immatriculation au véhicule, et ayez toujours votre certificat d’assurance sur vous. Assurez-vous d’être au courant des réglementations locales en vigueur qui s’appliquent aux VTT.
  2. Contre-vérifiez. Faites une vérification en bonne et due forme de votre véhicule avant de le sortir en début de saison. Assurez-vous que le véhicule est en bon état et fonctionne correctement : passez en revue les freins, les phares, le moteur et les pneus. 
  3. Utilisez votre tête. Portez toujours un casque homologué pour les VTT et encouragez vos amis à faire de même. Investissez dans un casque neuf si le vôtre présente des bosses ou des fissures. 
  4. Les VTT et l’alcool ne font pas bon ménage! Les VTT sont des véhicules motorisés qui exigent toutes vos facultés, et des réflexes aiguisés. Ne conduisez pas sous l’influence de drogues ou d’alcool.
  5. Soyez préparé. Assurez-vous que TOUS vos équipements fonctionnent correctement. Préparez-vous une trousse d’urgence (qui comprend une couverture, des vivres, des allumettes imperméables, un sifflet, de l’insectifuge et de la crème solaire, une lampe de poche, une réserve d’essence, du thé ou du café, de l’eau ou des comprimés de purification d’eau, du ruban électrique, un miroir à signaux de détresse, une trousse à outils, une trousse de premiers soins, une corde, des fusées éclairantes, des clés de rechange, un couteau bien aiguisé et une boussole) et dites à quelqu’un où vous allez et quand vous comptez revenir. Habillez-vous convenablement pour le temps et les conditions en forêt. Envisagez de suivre un cours de secourisme. Être prêt si une urgence survient ne peut pas faire de mal.
  6. La taille compte. Les jeunes enfants sont trop petits pour contrôler un gros VTT. Ils peuvent être gravement blessés ou même tués en cas d’accident. Les VTT conçus pour les adultes sont des véhicules puissants qui ne devraient pas être conduits par des personnes de moins de 16 ans. Si vous supervisez un jeune conducteur de VTT, pensez à lui faire suivre un cours sur la sécurité en VTT, ou à en suivre un vous-même. Et assurez-vous de ne pas surcharger votre véhicule d’objets OU de passagers. 
  7. Soyez respectueux! Partagez la nature avec les autres VTTistes, les campeurs et les randonneurs. Respectez les terres ancestrales et la faune afin d’en faire profiter les générations futures.
  8. Amusez-vous!

Pour plus d’information, consultez les sites suivants :